Unis contre le Gaspi au Restaurant scolaire :

Afin de réduire le gaspillage alimentaire dans ses restaurants scolaires, la commune s’est dotée de tables de tri équipées de balances et de gachipains (qui permet aux enfants de voir par transparence la quantité de pain jeté par jour).
Pour impliquer davantage les enfants dans la démarche, des groupes ont été constitués sur les deux sites scolaires de la commune.
Après une période d’observation, les enfants ont pu nous proposer des actions pour réduire le gaspillage.
La commune a sélectionné certaines d’entre elles pour les mettre en place :
- La table de troc : autoriser les enfants à emporter les fruits du dessert pour les manger lors de la pause.
- Permettre aux enfants qui le souhaitent d’apporter leur propre serviette de table.
Les résultats de cette sensibilisation des enfants sont déjà là ! Le volume de biodéchets à diminué de près de 30g par plateau depuis décembre (100g de déchets alimentaires par plateau en décembre contre 72g en mars).

Noël Ecologique

Durant le mois de décembre, la Ville vous propose une série d’articles pour vous aider à passer un Noël plus écologique avec quelques alternatives pour réduire votre impact pendant les fêtes !

1) Le choix du Sapin :

Un bureau d’études canadien a réalisé en 2019 une analyse du cycle de vie du sapin naturel et du sapin artificiel. D’après cette étude, il faudrait garder son sapin de Noël artificiel plus de 20 ans pour que son empreinte environnementale soit rentable. En effet le coût de fabrication et de transport d’un sapin artificiel est d’environ 50kg de CO2 contre “seulement” 3kg de CO2 pour un sapin naturel. Ce chiffre varie en fonction des critères tels que la provenance, le mode de production, les matériaux utilisés …
D’un point de vue bilan carbone, le sapin naturel reste donc le choix le plus écologique. Cependant, il y a quelques critères à vérifier lors de votre choix.

Voici les plus pertinents :
- Cultivé en France (certains labels comme Fleurs de France permettent de vérifier la provenance des végétaux). Le sapin Nordmann représente 75% des ventes. Cependant, ils proviennent le plus souvent de forêts européennes du Danemark ou de la Finlande et ne sont donc pas locaux et ont donc une empreinte carbone plus importante
- Privilégier un sapin de petite taille (ils mettent moins longtemps à être cultivés, sont moins lourds et donc moins polluants lors du transport).
- Labels bio
- En pot pour pouvoir le replanter si vous disposez d’un jardin (selon sa taille et sa variété, il pourra rester en pot quelques années avant d’être replanté).
- Bouturer un sapin que vous avez déjà dans votre jardin ou celui d’un proche afin d’avoir votre sapin plus que local !

Pour les âmes les plus créatives et les bricoleurs qui souhaitent une alternative encore plus écologique au sapin naturel, plusieurs solutions s’offrent alors à vous :
1) Comme j’aime le minimaliste et le travail avec des éléments de la nature, j’opte pour le sapin avec des cordes et du bois flotté (cordes pour la structure en triangle, bois flotté à l’horizontale) que je décore avec  des boules, des oranges séchées, et d’autres décorations. Je fixe un clou au mur et y accroche le haut du sapin : simplissime !

2) Comme je suis habile de mes mains, la version sapin en palettes est la plus adaptée : une planche verticale à laquelle on vient fixer des planches horizontales pour former un sapin (de la planche la plus étroite en haut à la planche la plus large en bas), qu’on va pouvoir décorer avec de la peinture, des paillettes, des petits articles à coller (pompons …), guirlandes, … Je lui fixe un socle en bois pour le faire tenir, c’est fini !
 
3) Comme je suis pour la seconde vie des objets, j’opte pour le sapin fait avec des gobelets en plastiques que j’ai retrouvé dans un placard. Je colle les gobelets sur un fond en dur (planche en bois, …) de façon à former une structure en triangle, je dépose ou colle les décorations à l’intérieur des gobelets…
Cette alternative peux également être faite avec des rouleaux de papier toilette customisé à l’aide de peinture, paillettes, …
 
4) Comme j’aime partager des moments en famille, j'utilise un cône de polystyrène (ou en carton) à décorer comme bon me semble : on vient y coller des pâtes (farfalle, ..) que l’on aura peint au préalable de la couleur de son choix, pour les coller (la surveillance d’un adulte est indispensable)
On peut aussi, à la place des pâtes, venir coller des pompons, du papier décopatch, de la feutrine, des rubans, des pommes de pin … l’idée se décline à l’infini !

 

2) Le choix des cadeaux :

- Offrez un contenu numérique : disponible essentiellement en ligne, vous pouvez offrir des films, de la musique, un concert, un livre, des abonnements (pour regarder des films et séries, pour jouer à des jeux-vidéos, pour faire du sport, méditer, …), des coachings à distance, des formations (développement de soi, bricolage, cuisine, ...)

- Offrez une expérience comme un bon pour un massage bien-être utilisant des produits bio ou une activité en plein air (accrobranche, des visites pédagogiques en nature, …)

- Concernant les produits matériels, privilégiez la seconde main ou les produits reconditionnés plutôt que le neuf (téléphone, ordinateurs, petit-électroménagers, …) des garanties sont souvent incluses à l’achat.

- Le fait maison (DIY) est tendance depuis plusieurs années : faire vos propres bougies, vos cosmétiques, des bijoux fantaisies, décoration, …

- Un kit gourmand (panier gourmand composé de préparations maisons), recettes prêtes à l’emploi (pot à cookies, pot à brownies …)

- Une carte cadeau de chez Ethi-kdo du montant de votre choix dans des enseignes partenaires écologiques et solidaires répertoriées sur leur site

Pour emballer vos cadeaux plusieurs solutions existent également :

- Les furoshiki, art d’emballer venu du Japon, sont des pièces en tissus servant d’emballage réutilisable à nouer.

- La récupération d’anciens journaux, magazines, ou de chutes de papiers cadeaux différents à assembler en patchwork, fermés avec un ruban ou de la ficelle.

 

3) Le choix de la déco :

Voici quelques idées pour décorer le sapin et la maison de façon plus éco-responsable :

Réutiliser :

  • Tout simplement, au lieu de racheter de nouveaux éléments, on ressort les trésors des années précédentes, zéro dépense, pas de nouvel impact carbone (fabrication, transport, achat..) et un brin de nostalgie
  • La seconde main, achat d’occasion, est une bonne solution pour continuer à faire vivre des décorations en bon état

Fabriquer sa décoration soi-même :

  • Avec des éléments de la nature : guirlandes et suspensions peuvent être confectionnées avec les éléments trouver dans la nature (forêt, jardin, …). Parmi les basiques on retrouve les pommes de pin, les oranges et pommes séchées au four… Ces éléments peuvent être utilisées comme suspension, assemblés en guirlandes ou encore sur une couronne… Encore une fois, votre imagination est votre seule limite…
  • Pour la décoration de table, on utilise une perforatrice sur des feuilles mortes et sèches pour créer des confettis naturels
  • Détourner des objets de leurs utilisation principale en récupérant des éléments du quotidiens qui étaient destinées à être jetés. Par exemple faire une couronne avec des bouchons en liège, des papiers journaux, ou encore des rouleaux de papier toilette.

Si le bricolage n’est pas notre fort, notre réseau de proches est souvent un bon atout pour connaître des artisans, créateurs autour de nous.

Si vous ne pouvez pas vous passer de guirlandes lumineuses pour le sapin, privilégiez les guirlandes avec des LED, plus économes, résistantes et moins dangereuses que les guirlandes classiques.

Enfin pour illuminer l’extérieur, il existe des guirlandes solaires ?

N’hésitez pas à partager vos bons plans, astuces, contacts en lien avec la décoration de Noël plus responsable !

 

4) Savourez Noël en famille :

Nous avons sélectionné pour vous des recettes gourmandes :

• Sablés de Noël :
- 230g de farine
- 40g de Maïzena
- 90g de sucre glace
- 180g de beurre ramolli
- 1 cuillère à café de cannelle
- 1 œuf

Mélanger tous les ingrédients. Former une boule. Laisser la durcir au réfrigérateur pendant 2 heures. L’étaler à l’aide d’un rouleau sur une épaisseur d’environ 5mm, puis à l’aide d’emportes pièces de Noël, façonner vos sablés avant de les mettre 16 min au four, 180° en chaleur tournante.

• Pain d’épices (Marmiton) :
- 250g de miel
- 250g de farine
- 100g de sucre en poudre
- 1 sachet de sucre vanillé
- 1 sachet de levure en poudre
- 1 cuillère à café d’anis vert
- 1 cuillère à café de muscade râpée
- 1 cuillère à café de cannelle en poudre
- 1 cuillère à café de gingembre en poudre
- 1 cuillère à café de 4 épices
- 2 œufs
- 10cl de lait

Faites chauffer 250 g de miel à la casserole ou au micro-ondes.
Mélangez la farine avec la levure chimique, les deux sucres et les épices.
Ajoutez le miel chaud (en remuant idéalement avec une cuillère en bois).
Incorporez petit à petit 2 œufs, puis un peu de lait juste tiède pour amalgamer le tout.
Préchauffez le four à 160°C (thermostat 5-6).
Versez la préparation dans un moule à cake bien beurré et fariné.
Enfournez et laissez cuire pendant 1h à 1h15.
Démoulez le pain d'épices lorsqu'il a totalement refroidi. Attendez 24 heures au minimum avant de le déguster.
Il se garde une semaine, enveloppé dans du papier d'aluminium.

Régalez-vous !

Favorisation du numérique

Numérisation des documents Mairie, réduction des photocopies et paramétrage en noir &blanc, économie d'encre, utilisation de papier recyclé …

Gestion écologicoéconomique des produits ménagers

Limiter l'usage de détergent en Mairie, réduire les références et passer par des commandes en gros volumes (IBC), réduire l'impact environnemental avec des produits écolabellisés.