La vigne

La Vigne

Le nom de “Groslay” provient d'un type de terrain assez spécifique : la graua (en langue gauloise) devenu groele. Cette nature de sol, contenant des petits cailloux, est particulièrement favorable à la culture de la vigne.

En 862, le nom de Graulido apparaît pour la première fois lors d'un acte de donation de vignes, au profit de l'abbaye de Saint-Denis qui en sera propriétaire deux siècles durant avant de laisser place au premier seigneur de la cité : Eudes de Groslay.

Au XIIIe siècle, le village devient le fief des Montmorency, et notamment de Matthieu II de Montmorency. Ce dernier officialisa par une charte d'affranchissement en 1205 le nom de Groelio. L'évolution de la langue entraîna ensuite la transformation de Groelio en Groolei, avant sa mutation en Grooloi.

Au XVIe siècle, on retrouve le nom de Grollay ou Grolay, puis cent ans plus tard, l'orthographe actuelle de Groslay. La ville détient ainsi son origine de la qualité de la terre qui fit la réputation de son vin. Et ce jusqu'à l'épidémie de phylloxéra, un insecte dévastateur qui mit fin au XIXe siècle aux fameuses vignes de Groslay.

En savoir +

Confrérie du Pichet de Saint Eugène

Président :  Joyeau Gérard
Tél. : 06 03 13 08 22.
> Contact